Terroristes, violeurs et violents conjugaux : même combat?

Tous les posts ne connaissent pas le même sort. Entre ceux qui restent coincés à l’étape « ruminations diverses et variés », ceux qui ne dépassent jamais le stade du brouillon et ceux qui atterrissent dans la corbeille avant même d’avoir vu le jour, je me demande parfois comment ce blog finit par se remplir. Le postPoursuivre la lecture de « Terroristes, violeurs et violents conjugaux : même combat? »

Ce que les statistiques nous apprennent sur le super bowl

Rien de très neuf, mais le dire ne fait pas de mal. Idée numéro 1 : en période épidémique, les groupements de masse favorisent les pics de contagion, exemple de la grippe. Idée numéro 2: en cas de défaite de l’équipe favorite, on note une augmentation des violences conjugales.