Les parcs

Une ballade dans un parc. Été comme hiver, quel moment agréable. Les canards font des ronds sur le lac et s’entre lassent. De superbes chiens courent devant leur maîtres et quelques greffiers devancent fièrement leur propriétaire. Il y a toujours beaucoup d’enfants dans les parcs. C’est un mélange de bousculade de jeux et de rires qui rappellent l’enfance. Les parcs donnent envie de barbe à papa ou de pomme d’amour bien craquante.
On peut parfois y faire un jolie rencontre au détour d’un chemin. Un joli sourire et l’on se plait a rêver un petit moment.
La ballade se termine souvent par une friandise à la terrasse d’un café pour un glace ou un chocolat liégeois selon la la saison. Un bien agréable Dimanche

Lumpenterrorisme ou djihad organisé

Quelques heures séparent les événements de Joue les Tours de ceux de Dijon et ces mots les réunissent  : « Allahou Akbar ». Ils auraient été criés par les agresseurs respectifs.

A Joué les Tours, un homme est entré  dans un commissariat et a agressé plusieurs agents à l’arme blanche. Il a du être  stoppé par un tir d’arme à feu. Le profil face book de l’intéressé semble montrer des éléments de radicalisation.

A Dijon, un individu a utilisé un véhicule comme arme par destination, renversant volontairement 11 personnes (2 blessés graves) selon Europe 1.

Les deux agresseurs étaient défavorablement connus des services de police, le second a également été hospitalisé en hôpital psychiatrique selon iTélé.

L’enquête a été confiée à la section anti-terroriste du parquet de Paris. Ils détermineront si notre pays se trouve face à des attaques terroristes ou non. Et le cas échéant, si elles sont le fait de loups solitaires auto radicalisés ou d’une organisation plus structurée.

Que penser de la cigarette électronique parfum cannabis

La cigarette électronique fait parler d’elle. Objet de mode pour certains, mauvais objet pour d’autres. Les lobbies du tabac la regardent en coin. On les comprend. D’autant qu’elle contient pas mal de nicotine cette cigarette des temps modernes.
Sous ces aspects de friandise, pomme, fraise ou coca-cola elle reste toxique, la coquine.
Elle la joue rebelle au goût de pina colada. Et maintenant, elle fait marcher la polémique. Rien de tel pour le tiroir caisse. La société Kanavap l’a bien compris et envisage la commercialisation d’une cigarette parfumée au chanvre.
Le débat promet d’être animé, et le lancement de la petite dernière fait déjà grand bruit.

Le Dimanche et l’Orgasme

Le Dimanche est le jour de l’Ennui. Il semble que ce soit un jour vide et creux. C’est ce que je lis dans divers quotidiens aujourd’hui. Même les enfants s’ennuieraient le Dimanche. Est-ce à dire que la Loi Macron tombe bien? Puisque tous ces gens s’ennuient, mettons les au travail. Mais non, il semble que les Français soient d’accord pour faire les magasins le Dimanche à condition de ne pas travailler eux-même. C’est logique au fond.
Mais, aujourd’hui est jour d’exception, nous sommes le Dimanche 21 Décembre : jour de l’Orgasme. Et alors, me direz vous. Et bien, je ne sais pas. Cela aussi je l’ai redécouvert comme vous en lisant le journal.
Cette journée a été crée par deux pacifistes Américains, Donna Sheehan et Paul Reffel. Ils sont à l’origine de la fondation global orgasm.
L’idée de se couple Américain était de voir la forte énergie dégagée lors de l’Orgasme réduire les niveaux de violence, de haine et de peur.
Très peace and love, tout ça, me direz-vous. Tout de même, les sexologues le disent, la réduction des tensions passent souvent par la relation sexuelle, par l’orgasme.
L’accès au plaisir, et non à la consommation sexuelle,donc prendre son temps en couple, permet d’éveiller les sens et de réveiller les émotions.
Nous pouvons tous revenir à une sexualité instinctive harmonieuse et émotionnelle….
Alors après tout, plutôt que de s’ennuyer ce Dimanche. Plutôt que de regarder les statistiques sur l’orgasme féminin ou sur la performance…. Accordez-vous une pause…
Lâchez prise et vous verrez bien comment se déroulera votre lundi au travail ou en vacances

La semaine de Zemmour

Dans un article accordé à Figaro vox, Jean François Kahn évoque un lynchage médiatique à l’origine du remerciement de Zemmour. On ne peut le nier. I-télé a cédé à la pression médiatique alors qu’il avait été engagé en connaissance de cause pour alimenter un débat contradictoire pourvoyeur d’audience.

Le procédé utilisé peut être dupliqué à l’envie. Se saisir d’un mot, d’une phrase et la sortir de son contexte n’est pas très difficile. La rendre virale encore moins. Le résultat est ici imparable : l’éviction de celui qui dérange dans le contexte actuel. Un autre dérangera peut-être une prochaine fois.

Loin d’approuver le contenu des propos de M. Zemmour, je dois bien reconnaitre que tout le monde ne partage pas mon avis. Ses livres se vendent. Les émissions auxquelles ils participait avaient de l’audience
Le débat Français va-t-il consister en l’effacement médiatique des pensées qui ne sont pas politiquement acceptables, conduisant à l’hégémonie d’une pensée unique et raisonnable.

L’éviction de Zemmour conforte une partie de la population dans son sentiment de non reconnaissance et d’injustice. Puisqu’elle ne se sent plus représentée par sa parole, elle s’exprimera différemment.
Son exclusion fait de lui un martyr pour une frange de la population et le positionne en rebelle. C’est ainsi que certains cultes de la personnalité favorable à la radicalisation se dessinent.
La triste semaine de Zemmour est peut-être un joli cadeau de Noël au Front National.

Une démocratie fonctionne bien si elle laisse la place au débat. Les lois existent et sont là pour punir les faits de racisme, d’apologie de crimes de guerre ou de négationnisme. Les dirigeants d’I-télé paraissent avoir pris une décision d’urgence dans la précipitation. On peut le concevoir, la pression était importante. Mais ces situations justement sont celles qui nécessitent le plus de recul.