Génération ingouvernable : de qui parle-t-on au juste?

Bonne question, peu (pas) abordée dans les médias. Pourtant, être informé est parfois utile. J’ai découvert Génération ingouvernable  le samedi 1er Avril, à l’occasion d’un envol de tracts depuis la tour Pey Berlan à Bordeaux. Manquant à tous mes devoirs de vérification, je ne suis pas allée plus loin d’autant que la proposition était alléchante.

Du rapport de force vers une communication assertive

Et si on parlait un peu de confiance en soi aujourd’hui. Parce que le manque de « self estim » est à l’origine d’un bon nombre de déséquilibres en matière de comportement social et de mode de communication. L’assertivite peut être considérée comme étant la capacité d’exprimer ses émotions, ses sentiments et d’affirmer ses droits tout enPoursuivre la lecture de « Du rapport de force vers une communication assertive »

Communication, communication…

Avez-vous remarqué comme notre message nous échappe parfois? Ce sentiment d’incompréhension réciproque qui donne l’impression aux interlocuteurs de ne pas (plus) parler le même langage. C’est agaçant, énervant, parfois culpabilisant, source de tensions. Se parler, échanger est pourtant si simple… En théorie, en pratique c’est une autre affaire. Aïssa Kasmi, cité par un de mesPoursuivre la lecture de « Communication, communication… »

Droit des femmes : entre curiosité et inquiétude

Défaut ou qualité, la curiosité est un moteur. C’est une soif de savoir pourquoi, comment et de quoi demain sera fait. La curiosité est une énergie sans cesse renouvelée qui nous pousse à découvrir la suite de l’aventure même si cette dernière est parfois…. Comment dire, exaspérante! Comme chaque année, nous approchons la date fatidiquePoursuivre la lecture de « Droit des femmes : entre curiosité et inquiétude »

Systèmes totalitaires : de Hannah Arendt à Johann Chapoutot

« Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penserPoursuivre la lecture de « Systèmes totalitaires : de Hannah Arendt à Johann Chapoutot »