Rage

les émotions devraient être comme un bouquet de jonquilles : fraîches et palpables reconnues pour ce qu’elles sont, des fleurs éphémères  Serrer les poings lorsque respirer devient difficile. Lorsque l’air devient lourd, tellement épais que nos poumons semblent le refuser. Tellement brûlant que notre trachée se rétracte, comme sous l’effet d’un étranglement. Sensations qui nousLire la suite « Rage »

Une page blanche

La page blanche est parfois difficile à combler, les mots ne viennent pas. Ou alors, ils viennent trop, se bousculent et se heurtent. Difficile alors de les ordonner. Conformes à l’époque, ils se désagrègent, perdent de leur sens et forment des arabesques sans queue ni tête. Vague esquisse de texte. Mais la page blanche estLire la suite « Une page blanche »

Du collectif au totalitarisme

base sous marine  Ça fait longtemps que je n’ai pas parlé de totalitarisme ici. A croire que l’omniprésence du sujet dans l’actualité m’en a passé l’envie. Il faut cependant reconnaître que la fabrique des « collectifs » bat son plein ces dernières années. Notre société un peu trop individualiste et compétitive le favorise à forceLire la suite « Du collectif au totalitarisme »