Rage


les émotions devraient être comme un bouquet de jonquilles : fraîches et palpables reconnues pour ce qu’elles sont, des fleurs éphémères 

Serrer les poings lorsque respirer devient difficile. Lorsque l’air devient lourd, tellement épais que nos poumons semblent le refuser. Tellement brûlant que notre trachée se rétracte, comme sous l’effet d’un étranglement.
Sensations qui nous deviennent étrangères de part leur puissance dévastatrice

Serrer les poings lorsqu’une rage sourde nous étreint. Comme pour résister à son impact ravageur, luttant pour ne pas se laisser emporter par les flots. Empêchant de toutes nos forces cette fureur de jaillir. Luttant et résistant, notre corps contracte chacun de ses muscles.

En combat contre lui-même, notre corps se pulvérise, ses chairs se dissolvent proche de l’autolyse. Il devient sourd à tout, n’entendant plus que le volcan qui entre en éruption a l’intérieur de lui.

Notre corps s’embrase, se consume. Il devient ce volcan de colère trop longtemps contenue, toujours contrôlée et maintenant enragée d’avoir été trop réprimée.

Comme il s’épuise ce pauvre corps. Comme il s’acharne à survivre, luttant pour ne rien lâcher quitte à se déchirer, se disloquer.
Son erreur, sa faute. Aucune, juste une négligence de n’avoir pas écouté sa colère lorsqu’elle a frappé à la porte au début, au tout début.

Cette colère devenue rage puis lave en fusion qui détruit tout sur son passage. Laissant ce pauvre corps comme mort, déconnecté, disjoncté, consumé. Comme implosé de trop avoir résisté

Publié par cecile330

Bonjour Merci d'avoir visité ce blog. Il est le reflet d’une période. Peu de choses personnelles pour beaucoup d’exercices imposés. Ne perdez donc pas trop de temps ici, l’essentiel est ailleurs 😉

Un avis sur “Rage

  1. Les ondes à très basse fréquence… La machine de Tournesol… Provoqueront-elles cette émotion qui pulvérise le corps, ou qui, comme chez Samson privé de ces jonquilles dans ses cheveux, a fait tomber les colonnes du temple, ensevelissant la terre entière théâtre de son humiliation …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :