Un soir, une histoire


img_8819

Les magnolias sont revenus. Leurs becs d’oiseau plongent vers le sol avant de donner naissance à de vibrantes corolles d’un rose soutenu  tournées vers le bleu du ciel. Leurs branches ont oublié de se parer de feuilles vertes, et, telles un squelette désarticulé, elles s’offrent à ces fleurs  lourdes  qui les dévorent de l’intérieur.

Les magnolias sont là. Cette année, ceux qui les ont plantés ne les verront pas. Les becs d’oiseaux continuent pourtant à se parer de leurs plus beaux atours, car ici, ils ont été aimés  et soignés. On les a tellement adorés. Eux, les squelettes désarticulés. Alors, même si tout est terminé, ils continuent à fleurir dans le vide sans plus personne pour les admirer.

Les magnolias ne savent pas. Ceux qui se sont occupés d’eux s’en sont allés. Les herbes ont tout envahi, tout sinistré. Mais, les magnolias sont toujours là…

Une réflexion au sujet de « Un soir, une histoire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s