Systèmes totalitaires : de Hannah Arendt à Johann Chapoutot


img_8872

« Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce qu’il vous plaît. »

Hannah Arendt

Une œuvre fondatrice

Hannah Arendt a vécu de 1906 à 1975. Cette Allemande journaliste, politologue et philosophe fut apatride de 1937 à 1951 avant d’être naturalisée américaine. Se définissant avant tout comme une « théoricienne » de la politique, elle est connue pour ses travaux sur le totalitarisme, la modernité, l’activité politique…

Bien qu’elle ait pu être controversée, comme lorsqu’elle a publié « Eichman à Jérusalem » en 1963, livre issu de sa couverture du procès du nazi Adolph Eichmann et traitant de la »banalité du mal », ses principaux ouvrages (les origines du totalitarisme, Condition de l’homme moderne, la crise de la culture) restent parmi les fondamentaux de la pensée contemporaine.

Annah Arendt : entre recul et proximité 

Hannah Arendt a théorisé la « pensée totalitaire » avec un recul fascinant si l’on considère la manière dont elle a été confrontée à l’émergence de cette dernière dans l’Allemagne des années trente. Elle fut cependant largement critiquée pour avoir été influencée par Heidegger, son maître à penser et amant alors que ce dernier avait des liens avec le pouvoir nazi en place. Difficile de faire la part des choses entre influence du « maître » et « lutte contre l’endoctrinement ». Une part de l’œuvre d’Arendt est consacrée à disculper Heidegger, en le différenciant d’Eichmann qu’elle considère comme dénué de pensée. Possible que les théoriciens, aussi brillants soient-ils aient un regard de myope lorsque l’amour s’en mêle. Possible également qu’il ait été plus difficile pour Arendt de vilipender Heidegger car elle s’identifiait à lui, ce penseur comme elle qui semblait s’être fourvoyé.

Autant être prévenus

Quoiqu’il en soit, lorsqu’on relit la petite phrase en tête d’article. On saisit mieux pourquoi les « dictateurs « , les « autoritaires »,  » ceux qui veulent passer en force », « les totalitaires », aiment tant « reconstruire l’histoire »,  » déconstruire la réalité », « discréditer ceux dont le rôle est d’informer », « rendre le quotidien flou ». Simplement pour « sidérer les individus » à la manière dont le ferait un système pervers, les engluer dans une sorte de mélasse gluante faite de neo-realite, d’inexactitudes et de contre vérité. Privés de lucidité, de capacité d’agir, de penser, de juger, nous devenons tous très manipulables. L’intelligence, l’instruction, la connaissance, la ruse n’y changent pas grand chose. Autant être prévenus.

Proposition de lecture

Johann Chapoutot est historien. Il s’est intéressé de très près à  » la période  nazi » et aux ressorts de ce fonctionnement intellectuel de groupe apocalyptique. Son livre : la révolution culturelle nazie est paru chez Gallimard. A lire pour approfondir et mettre en perspective avec le point de vie Arendtien. De nombreuses différences existent, puisque Chapoutot différencie la machinerie nazie d’autres formes de dictatures comme les stalinismes alors qu’Arendt tendait à les mettre sur un même pied. Les distorsions selon lesquelles la pensée nazie adaptait (transformait) la pensée de différents philosophe pour se l’approprier (Kant par exemple). Cliquez sur le Twitt ci-dessous pour accéder à un article de Slate à propos du livre de Johann Chapoutot.

 

 

 

 

4 réflexions au sujet de « Systèmes totalitaires : de Hannah Arendt à Johann Chapoutot »

  1. Ce développement saisissant sur la pensée totalitaire, et, au préalable, sur ce qui fait son lit, est à rapprocher d’articles récents sur la tendance PRAFiste qui émerge de plus en plus en particulier dans notre doux pays (cf Brice Teinturier, directeur général d’IPSOS)…

    J'aime

  2. Pouvez-vous me dire de quel livre ce passage est-il extrait ?
    « Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce qu’il vous plaît. »
    Merci.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Pichaud
      Cette phrase n’est pas extraite d’un livre mais d’une interview.
      De manière plus complète, pour le texte d’Hannah Arendt
      « A partir du moment où il n’y a plus de presse libre, tout peut arriver. Ce qui permet à un régime totalitaire ou une dictature de gouverner, c’est le fait que les gens ne soient pas informés. Comment pouvez-vous vous faire une opinion si vous n’êtes pas informés? Si tout le monde ment en permanence, la conséquence n’est pas que vous croyez aux mensonges, mais que plus personne ne croit à rien… Et un peuple qui ne croit plus en rien ne peut pas réfléchir . Il est non seulement privé de sa capacité d.agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Avec un tel peuple, vous pouvez faire ce qu’il vous plaît.
      Cette interview à été reprise par la New York Review of Books. Je vous propose de retrouver tout ceci dans un article du pure player Slate : Le sabotage de la démocratie américaine publié le 24.02.2017, écrit par Éric Leser
      Pour le post de NSNM, j’ai trouve cette citation intéressante car elle met en avant l’importance, pour chaque individu, de se faire sa propre opinion avec discernement, de la penser et de l’élaborer par un dialogue un intérieur pour parvenir parvenir à un jugement qui lui est propre en dehors des phénomènes de groupes. C’est pourquoi, il me semble que relire les écrits de ceux qui ont connu le totalitarisme et en ont décortiqué les mécanismes dans l’après-coup peut nous aider un peu… Peut-être. Qu’en pensez-vous de votre côté?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s