Terrorisme : une clé pour comprendre


Une fois passée la phase de sidération liée au choc, il est commun de vouloir comprendre. Assimiler le terrorisme à des comportements présentant des similitudes relève de la simplification excessive. Le terrorisme provient de la locution « terreur » sur un plan étymologique. On se réfère ici au registre émotionnel (latin, terror).

Aux émotions de notre société, de toute société, face à une stratégie de violence.

Dans son livre intitulé « Le terrorisme » Marie-Hélène GOZZI indique « Cet effet de choc psychologique dont la portée s’étend bien au-delà du dommage réalisé » est provoqué par l’incompréhension du public de la violation des droits élémentaires fondamentaux »

Le terrorisme par M-H Gozzi, couverture
Le terrorisme par M-H Gozzi, couverture

L’auteure précise ensuite :

« Il peut être causé par différents actes considérés comme violents, pourtant tous différents. En ce sens, il est à distinguer de la guerre, de la révolution ou de la guérilla. Concernant ensuite la logique terroriste, nous pouvons affirmer qu’il est une combinaison de surprises et de menaces destinées à créer de manière durable l’insécurité dans le corps social »

En guerre, on sait à plus ou moins à quoi s’attendre. Il y a des règles. Le terrorisme, c’est autre chose puisque par essence imprévisible.

 

Dans son livre datant de 2003, Marie Hélène Gozzi définit le terrorisme, ses caractéristiques, ses origines et décrit  la société à l’épreuve du terrorisme. Elle évoque également les moyens de la riposte. Un ouvrage qui a le mérite de clarifier le concept de terrorisme et son impact sur une société donnée.

Un outil de compréhension à s’approprier comme un alphabet parce que le terrorisme et le jihad ne sont pas des inventions du 21e siècle, tout comme comprendre le phénomène terroriste ne se résume pas à comprendre les jihadistes .

Marie-Hélène GOZZI est maître de conférences à l’université de Toulouse 1 Capitole où elle enseigne les sciences criminelles et le droit international. Son livre, publié aux éditions ellipses a été préfacé par le juge Jean-Louis Bruguière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s