Népal : lorsque la terre nous rappelle que nous ne maîtrisons pas grand chose


Comme un cauchemar qui ne s’arrête pas les répliques se succèdent depuis qu’un tremblement de terre de magnitude de 7,8  a secoué le Népal ce samedi 25 Avril. Plus de 4,5 million de personnes ont été impactées par ce séisme, le plus puissant connu par le pays depuis 80 ans. Les derniers bilans, encore provisoires, font état de 4000 morts.

Le tremblement de terre a été provoqué par la lente avancée de la plaque tectonique indienne vers l’Asie (sciences et avenir). Le Népal, comme l’ensemble de la région himalayenne est une région de forte activité sismique du fait de sa situation géographique. Chaque année, l’Inde avance de 3,2 cm en direction de la plaque eurasiatique. C’est ainsi que s’est formé l’Himalaya. Pensez de la même manière à une petite île qui est apparue récemment non loin du Japon. Que deviendra-telle dans quelques millions d’années?

Ces mouvements sont contemporains de violentes secousses sismiques et donc de tremblements de terre. Ainsi 721 personnes ont trouvé la mort en août 1988 lors d’un séisme de magnitude 6,8 dans l’Est du Népal alors qu’en 1934 un tremblement de terre de magnitude de 8,1 décimait 10700 personnes en Inde et au Népal (sciences et avenir).

Les secousses sismiques ont eu des répercussions jusqu’en Inde, pays frontalier.

Une avalanche déclenchée par les secousses sismiques a déferlé sur le camp de base du mont Everest. Des alpinistes et leurs sherpas sont toujours bloqués dans les camps supérieurs du mont, à 8000 mètres d’altitude. Un bilan très provisoire de 15 morts a été établi car près de 1000 personnes se trouvaient aux abords du camp lors de l’avalanche selon RFI. Le Mont Everest a également été touché par d’autres avalanches.

Des dizaines de millier de personnes dorment à l’extérieur depuis deux nuits. Qu’ils soient installés dans des camps de fortune ou dans le rue comme à Katmandou, la situation est critique d’autant que l’eau et l’électricité manquent, selon RFI. Des hôpitaux de fortune s’improvisent en zone urbaine pour suppléer le service sanitaire largement débordé. Les zones rurales sont encore largement inaccessibles à 48 H00 du séisme ce qui alerte particulièrement les organisations humanitaires.

L’aide internationale s’organise pour parer au plus pressé. L’Inde est en première ligne, la Chine les état -Unis et les pays européens participent également. De nombreuses ONG sont déjà sur place.

Comment apporter de l’aide concrètement?

De nombreuses ONG sont à pied d’oeuvre, elles ont besoin de moyens. Des plate-formes internet ont été mises en place pour les simplifier. Les dons financiers sont à favoriser, les aides matérielles coûtant trop cher à acheminer. Un article du figaro liste les ONG engagées sur place.

De nombreux Français étaient présents sur place en cette saison hautement touristique. Laurent Fabius a confirmé aujourd’hui le décès de deux ressortissants français, dix personnes étant blessées. Dans son communiqué, le ministre des Affaires étrangères indiquait que « 1400 français étaient sains et sauf » et avaient été localisés. Le france restait, à ce moment là, sans nouvelles de 676 de ses compatriotes (Libération).

Le numéro d’urgence du centre de crise mis en place par le Quai d’Orsay est le 01 43 17 56 46

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s