Ce que les statistiques nous apprennent sur le super bowl


Rien de très neuf, mais le dire ne fait pas de mal. Idée numéro 1 : en période épidémique, les groupements de masse favorisent les pics de contagion, exemple de la grippe. Idée numéro 2: en cas de défaite de l’équipe favorite, on note une augmentation des violences conjugales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s