Très compliqué d’être enseignant


L’enseignement devient un métier à haut risque. En première ligne depuis de nombreuses années, les profs le sont encore plus depuis le 7 Janvier. Leur situation devient d’autant plus critique que la tendance à « l’ouverture de parapluie » est forte. Des décisions se prennent à chaud pour limiter frictions et tensions, surtout lorsque la pression exercée par les réseaux sociaux se fait trop prégnante. C’est tout au moins ce que décrit un article du point à propos d’un enseignant suspendu à Mulhouse par le Rectorat. Qu’en est-il dans ce cas du droit individuel, lorsque la mise à pied à titre conservatoire se fait sur les dires des élèves (en classe de quatrième), sans enquête ni même rencontre préalable avec l’enseignant concerné. Au final, il en deviendrait presque trop facile de se défaire d’un enseignant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s