SNCF : austérité et suppressions de postes


Photo fou du rail (c)
Photo fou du rail (c)

La réforme ferroviaire est rejetée par les syndicats et ceci dès la première étape. Une manifestation aura lieu à ce sujet le 29 Janvier.

L’entrée en vigueur au 1er Janvier de cette réforme votée cet été est dénoncée par plusieurs syndicats. Ceux-ci dénoncent une politique d’austérité. Ils évoquent la suppression de mille emploi avec détérioration de la qualité des services à la clé. La mobilisation contre cette réforme ne fléchit pas puisque deux des principaux syndicats (CGT cheminots et Sud rail) la contestaient déjà avant le vote.

En quoi consiste la réforme.

Pour l’essentiel, il s’agit d’unir la SNCF et les réseaux ferrés de France (RFF) en charge a la charge des rails et des infrastructures. Cette politique de mutualisation qui se comprend en termes d’optimisation des moyens peut interroger en matière de sécurité à venir des usagers. La question est très sensible après la catastrophe ferroviaire de Bretigny. Le risque de détérioration du service rendu est également mis en avant par les organisations syndicales (postes de guichetiers supprimés et de contrôleurs supprimés selon la CFDT). Tout est que depuis le 1er Janvier, un même établissement public (SNCF groupe) chapeaute deux modules : SNCF Mobilités, l’exploitant ferroviaire, et SNCF Réseau, le gestionnaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s