Suicide : un état des lieux alarmant


La prévention du suicide a fait l’objet d’un rapport de l’organisation mondiale de la santé (OMS). Dans ce dernier, l’organisation tire la sonnette d’alarme en décrétant un état d’urgence mondial .

L’OMS évalue à 800000 le nombre de suicides survenus dans le monde en 2012. Ceci correspondrait à un ratio de 11, 4 pour 100000 habitants, sous-évalué du fait du caractère inacceptable voir illégal de ce mode de décès dans certains pays. Les taux de suicide les plus élevés sont relevés aux âges extrêmes de la vie. La classe d’âge des plus de 70 ans est celle qui connait le plus fort taux de suicide, tous sexes confondus et de manière homogène dans le monde. La mort par suicide représentant également la seconde cause de mortalité chez les 15-29 ans. Au total, le suicide représente 50% des morts violentes chez les hommes et 70% chez les femmes. Une nuance est à apporter en fonction de la richesse du pays concerné. Les pays « riches » connaissent un taux plus élevé de suicide masculin (sex ratio de 3 hommes/ 1 femme), celui-ci n’étant que de 1,5 dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Selon un rapport de l’insee publié en Septembre 2014, la France ne fait pas partie des bons élèves en la matière. Bien que le nombre de suicide ait diminué au cours de ces 20 dernières années, le ratio de décès par suicide reste supérieur à la moyenne mondiale avec un taux de 16, 2 pour 100000 habitants. Ce taux est également supérieur à la moyenne Européenne qui se situe aux environs de 10,2 décès pour 100000 habitants. La France se trouve ainsi dans le peloton de tête derrière la Belgique et les Pays de l’Est. Les comparaisons internationales ne sont cependant pas toujours fiables, elles sont biaisées du fait de modalités de recueil variables.
Comme partout dans le monde, le taux de suicide en France augmente avec l’âge avec une incidence du suicide de 40,3 pour les 85-94 ans. Le taux de suicide de la personne âgé y est très important puisque 28 % des suicides en 2011 ont concerné des personnes âgées de plus de 68 ans. Les plus jeunes aussi impactés puisque le suicide représente la première cause de mortalité chez les 25-34 ans et la seconde, après les accidents de la route chez les 15-24 ans. Pour autant, on note qu’en France les classes d’âge « actives » sont également très affectées par ce type de décès (22% des suicides chez les 45-54ans, 17% chez les 35-44 et 55-64ans). Concernant cette classe d’âge, le taux de suicide aurait une évolution proportionnelle à la courbe du chômage et donc aux données socio-économiques. C’est tout au moins ce que révèle une enquête de l’inserm relayée par le point.fr.

Le rapport de l’OMS entend rappeler aux dirigeants l’urgence sanitaire que représente le suicide. Les rédacteurs insistent sur le fait qu’un passage à l’acte suicidaire peut être évité. Ils se positionnent pour que la mise en œuvre d’une politique de prévention soit considérée par les états comme une priorité de santé publique.

OMS_Premier rapport de l’OMS sur la prévention du suicide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s