Le FMI, la BM et les grandes banques voyaient venir la crise de la dette de 1982. Série : Les 70 ans de Bretton Woods, de la Banque mondiale et du FMI (partie 14)


Dossier passionnant et instructif. Si vous avez cinq minutes, utilisez-les pour lire ceci.

Analogie complète

Robert Mc Namara

Photo : Robert McNamara, président de la Banque mondiale de 1968-1981

Dès 1960, la Banque mondiale identifie le danger d’éclatement d’une crise de la dette sous la forme d’une incapacité des principaux pays endettés à soutenir les remboursements croissants. Les signaux d’alerte se multiplient au cours des années 1960 jusqu’au choc pétrolier de 1973. Tant les dirigeants de la Banque mondiale et du FMI que les banquiers privés, la Commission Pearson, la Cour des Comptes des Etats-Unis (le General Accounting Office – GAO -) publient des rapports qui mettent l’accent sur les risques de crise. A partir de l’augmentation du prix du pétrole en 1973 et du recyclage massif des pétrodollars par les grandes banques privées des pays industrialisés, le ton change radicalement. La Banque mondiale et le FMI ne parlent plus de crise. Pourtant le rythme de l’endettement s’emballe. La Banque mondiale entre en concurrence avec les banques privées pour octroyer un maximum de…

View original post 4 632 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s