Mesdames, ne nous énervons pas


S’agirait-il de remettre les femmes à leur place? Ou sommes nous déjà dans une version expérimentale du dernier Houellebecq, soumission? Difficile à dire.

Georges Sand et Simone Veil doivent se retourner dans leur tombes. Tous ces efforts pour en arriver là. Pour en arriver à entendre des Ministres affirmer que la carrière des femmes : c’est la maternité. Si ce dérapage du ministre Turc de la santé faisait exception, ce serait affaire de personne. Mais cet évènement intervient peu après que le Président Erdogan ait ouvert la voie  en évoquant la place « naturelle » des femmes.

Le 24/11/2014, le Président Erdogan s’était ainsi illustré par un discours fortement discriminant à l’égard des femmes. Selon le point et l’AFP, il s’exprimait de la manière suivante : »Notre religion a défini une place pour les femmes : la maternité. Certaines personnes peuvent le comprendre, d’autres non. Vous ne pouvez pas expliquer ça aux féministes parce qu’elles n’acceptent pas l’idée même de maternité ».

Pour cette phrase : les femmes à la fois mère et féministes apprécieront. Pour autant, ce n’est pas forcément être féministe que de défendre la place de la femme dans nos sociétés occidentales. Ce n’est pas non plus être féministe que de défendre le principe d’altérité.  Par contre, lorsque nous entendons de tels propos, nous comprenons pourquoi les « féministes » demeurent indispensables.

Source point/AFP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s